wahabya

Le pamphlet du grand Shaykh damascène ‘Abd al-Qâdir al-Iskandarânî contre la secte wahhâbite a été publié pour la première à Damas, en 1921. Ancien professeur à la Mosquée Omayyade de Damas, l’auteur y réfute, avec force arguments religieux à l’appui, les absurdités doctrinales déprimantes qui caractérisent la profession de foi (‘aqîdah) des schismatiques sectateurs de Muhammad Ibn ‘Abd al-Wahhâb, sans manquer de dénoncer par ailleurs la rudesse bédouine atavique et l’extrême violence verbale, physique et morale qui ont toujours accompagné le mouvement wahhâbite avec son cortège de haine, de mort et de dévastation qu’il a semées sur son sanglant chemin. Le verdict de ce bref et vigoureux petit livre est péremptoire : le wahhâbisme, en dépit de tous les artifices trompeurs dont on s’efforce en vain de l’enrober pour lui donner figure humaine, n’est qu’une doctrine déformatrice des vérités scripturaires (Coran et Sunnah) de manière dangereusement malsaine, un système religieux fruste fondé sur une interprétation sciemment dénigrante du travail de toutes les générations de savants de l’Islam depuis celle des nobles compagnons de notre vénéré Prophète jusqu’à celle des fondateurs de toutes les grandes écoles juridiques et théologiques de l’Islam du milieu et de leurs élèves et successeurs. Sa grossièreté structurelle et son nihilisme religieux pernicieux, hostile à la civilisation humaine et aux valeurs de tolérance de l’Islam universel, jouent le jeu des ennemies de la Nation unie de l’Islam, ceux d’hier et d’aujourd’hui, comme peux le constater le commun des mortels.

Le pamphlet de cet authentique savant de l’Islam en révèle les fondements, ceux qui ont permis aux hérétiques de cette secte dangereuse de jeter l’anathème (kufr) sur l’ensemble de la Ummah depuis les six siècles qui ont précédés Muhammad Ibn ‘Abd al-Wahhâb, et ceux qui l’ont vu combattre la visite des tombeaux en général et celle du Prophète Mohammed, des autres prophètes et des saints en particulier en la rendant interdite (harâm), et ceux enfin qui proclament toute prière à Dieu comprenant une intercession du Prophète ou des saints comme un acte polythéiste (Chirk). En déconstruisant leur semblant d’arguments, et en montrant leur déviance vis-à-vis du consensus de la Nation Mohammadienne, cet ouvrage tire l’alarme et montre la voie de la salvation en même temps. 

 

At-Tuhfah az-zakiyyah fî ’r-radd ‘alâ ’l-firqah ’l-wahhâbiyyah (Réfutation de la secte wahhâbite).

68 pages, 12 x 21 cm.

Prix public en librairie : 200 DA TTC.